Présentation

Présentation

Dans le cadre des maladies héréditaires du métabolisme des acides aminés, le régime alimentaire est de type hypoprotidique, c’est-à-dire pauvre en protéines. Ce régime est recommandé aux personnes atteintes de maladies héréditaires du métabolisme des acides aminés mais aussi en cas d’insuffisance rénale ou hépatique lorsqu’un régime restreint en protéines est prescrit.

Lorsqu’un patient est atteint d’une maladie métabolique héréditaire, le but du régime alimentaire hypoprotidique, en complément des MAA (mélange d’acides aminés), est :

  • de couvrir les besoins énergétiques,
  • d’apporter suffisamment de l’acide aminé interdit par une nourriture pauvre en protéines afin de satisfaire tout de même les besoins nutritionnels en l’acide aminé en question (système des parts),
  • de rendre le régime alimentaire, souvent restrictif, plus appétissant, plus flexible et plus à l’image d’une alimentation classique.

Ce régime alimentaire hypoprotidique est ainsi constitué :

  • d’un mélange d’acides aminés prescrit par le professionnel de santé. Nb : ce mélange doit être spécifique à chaque MMH* .
  • d’aliments végétaliens, de fruits, de légumes qui sont naturellement pauvres en protéines,
  • d’aliments hypoprotidiques,
  • si besoin : d’une supplémentation en minéraux, vitamines et oligo-éléments en fonction des apports recommandés selon l’âge, afin d’éviter les carences nutritionnelles.
  • Exemples d’aliments totalement interdits (de par leur teneur trop forte en protéines) :
    • viandes, œufs, charcuterie y compris jambon, saucisson, rillettes, pâtés, poissons (thon, sardines, anchois), tofu;
    • tous les produits laitiers : fromages, fromages blancs, yaourts, petits suisses, desserts lactés du commerce (flans, glaces contenant du lait, crèmes);
    • bouillons concentrés de viande (viandox) ;
    • gélatine ;
    • confiserie à base de protéines. (gélatine) : nougat, caramel au lait, pâtes de fruits à base de gélatine, meringue, pâte à tartiner, crème de marron;
    • plats cuisinés (raviolis, pizzas, quiches) ;
    • aspartame (pour les PCU) ;
    • céréales et leurs dérivés : pâtes, farines, pains, pain de mie, biscottes, pâtisseries, gâteaux secs, pâtes à tarte, riz, semoule, soja;
    • légumes secs : lentilles, pois, pois chiches, fèves, haricot ;
    • fruits secs ou oléagineux : amandes, noix, noisettes, pistaches, cacahuètes, olives, graines (tournesol/citrouille) ;
    • chocolat.

  • Exemples d’aliments pouvant être consommés en quantités contrôlées (avec un système de parts) :
    • légumes (mais, asperges, carotte, aubergine, courgettes, potiron, chou, betterave, céleri, brocoli) ;
    • fruits (pomme, poire, mangue, ananas, fraise, figue, orange, pêche, melon, framboise, abricot).

  • Aliments pouvant être consommés à volonté :
    • sucre dans toutes ses formes ;
    • confitures, gelée (sans gélatine), miel ;
    • huiles, beurre, margarine végétale ;
    • sirops, limonade, sodas non allégés, thé, café
    • fruits et légumes riches en eau (melon, pastèque)
    • sel, poivre, vinaigre, moutarde, épices
    • aliments hypoprotidiques, par exemple ceux de la gamme Loprofin de Nutricia.

Vous pouvez consulter la liste des produits hypoprotidiques LOPROFIN développés par NUTRICIA Nutrition Clinique ici (en sélectionnant dans produits "Loprofin") ainsi que des propositions de recettes adaptées par ici.

 

 

* MHM :Maladies métaboliques héréditaires