Les aliments hypoprotidiques

Les aliments hypoprotidiques
  • Qu’est-ce qu’un aliment hypoprotidique ? 

    Les aliments hypoprotidiques sont des produits pauvres en protéines. Ils conviennent aux patients sous régime restreint en protéines notamment à ceux souffrant de maladies métaboliques héréditaires (PCU, tyrosinémie, insuffisance rénale ou hépatique, etc…). Une alimentation hypoprotidique nécessite une classification des aliments en fonction de leur composition en protéines et de leur valeur nutritionnelle.

  • Quelle utilisation des aliments hypoprotidiques dans le régime des patients ? 1

    Dans la pratique, un régime hypoprotidique est très souvent basé sur un système de parts qui permet au patient d’assurer ses besoins primordiaux tout en ingérant une stricte quantité de protéines non tolérée*.

    Les aliments hypoprotidiques permettent de remplacer certains aliments non autorisés, trop riches en protéines. Ils limitent ainsi l’apport en acides aminés tout en augmentant la ration énergétique des patients sous régime restreint en protéines. Ces produits sont donc complémentaires aux traitements nutritionnels à base de mélanges d’acides aminés.

    En général, le régime hypoprotidique est végétalien ; c’est pour cette raison que l’apport calorique des repas est faible. Les aliments hypoprotidiques permettent de diversifier les repas pour les malades et d’augmenter les rations caloriques. Grâce à cette diversification, une plus grande observance est remarquée.

  • Vous trouverez la liste des aliments hypoprotidiques que propose NUTRICIA Nutrition clinique dans la catégorie Nos produits (sélectionner "produits hypoprotidique").

     

    1 Principes d’un régime hypoprotidique et circuit de distribution des produits spéciaux et/ ou des médicaments P. De Lonlay 2013

    *Le système des parts pondérales est un système d’équivalence dont la présentation, plus simple, permet aux patients de varier les menus sans risque d’erreurs. Il consiste à choisir une unité arbitraire de l’acide aminé contrôlé en fonction de la maladie.