Surveillance de l'état nutritionnel

Surveillance de l'état nutritionnel

Certaines catégories de personnes sont à risque de dénutrition et doivent donc avoir une surveillance de leur état nutritionnel. Il s’agit essentiellement des personnes âgées et des malades chroniques.

Si une personne ne mange pas suffisamment ou perd du poids involontairement, elle doit en parler à son médecin traitant. Il est important de comprendre les raisons de cette perte de poids ou d’appétit. Chez le sujet âgé, cela peut être lié à une modification ou une perte du goût, de difficultés à mâcher ou à avaler, de la prise de certains médicaments ou à un régime restrictif. Chez un adulte, quel que soit l’âge, cela peut être lié à une maladie chronique.

Si un adulte perd du poids involontairement, pour fournir à son organisme les aliments dont il a besoin, il est conseillé de faire plusieurs repas et des collations, de privilégier les aliments riches en protéines et en énergie et de boire suffisamment.

Si une personne âgée perd du poids involontairement, pour l’aider à manger davantage, il est conseillé de :

  • Relever le goût des plats1

    Le goût s'altère avec l’âge, il faut donc relever les plats avec des épices et des condiments. Les pâtisseries et les gâteaux par exemple, alléchants et riches, peuvent également rehausser l’appétit des personnes en cas de dénutrition.

  • Choisir des mets faciles à ingérer2

    En cas de troubles de la déglutition (fausses routes) ou de la mastication, il peut être préférable d’adapter la texture des aliments.
    Une alimentation hachée : potage avec des petits morceaux, crudités râpées très fin...
    Une alimentation moulinée : quenelle et mousse de poisson, brandade…
    Une alimentation mixée : flan de poisson, purée, compotes…
    Une alimentation mixée semi-liquide : veloutés, bouillons, jus de fruit…

En cas de perte de poids involontaire, quel que soit l’âge, il faut augmenter la valeur en protéine et en énergie des plats2 en énergie, en ajoutant de la crème, des œufs, du lait ou du fromage par exemple.

Si le problème persiste, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou un professionnel de santé.

1 Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée, Recommandations de la HAS avril 2007, Annexe 1 .Stratégie de prise en charge en cas de dénutrition protéino-énergétique chez la personne âgée Modalités d’enrichissement des repas

2 Le guide nutrition pour les aidants des personnes âgées. La santé en mangeant et en bougeant, INPES, septembre 2006