Diagnostiquer la dénutrition

Diagnostiquer la dénutrition

Le dépistage précoce de la dénutrition est essentiel pour que le patient soit traité le plus rapidement possible.

Les personnes les plus à risque de dénutrition sont les personnes âgées qui s’alimentent moins et celles souffrant de pathologies chroniques.

Il existe différentes manières de dépister la dénutrition chez l’adulte :

  • Commencer par observer et écouter le patient et son entourage1

    Dans un premier temps le dépistage visuel donne des indices sur l’état général de la personne. Les signes visibles de la perte de poids sont : des vêtements qui flottent, des bagues/anneaux trop grands, une démarche difficile, des gestes ralentis... Le dépistage permet de mettre en évidence les signes d’alerte de la dénutrition ou les situations qui sont révélatrices d’un état de dénutrition.

    Poser des questions à la personne et à son entourage sur son alimentation : la fréquence des repas, les préférences ou les aversions alimentaires, la suppression de certains aliments, le contenu du réfrigérateur (réfrigérateur vide, aliments non consommés…) ou la pratique d’un régime strict qui sont des signes de dénutrition ou d’un risque de dénutrition.

  • Calculer l’IMC2

    L’IMC (Indice de Masse Corporelle) se calcule en faisant le rapport entre le poids (en kg) et la taille (en mètre) au carré. Cet indice évalue la corpulence et un excès ou une insuffisance pondérale.

    Exemple :
    IMC = P/T²
    Un homme de 1.80 mètres pesant 70 kilos
    IMC = 70kg /(1.80m)²=19.4

    • Pour un adulte, un IMC inférieur à 18.5 est un signe de dénutrition.
    • Pour une personne âgée de plus de 70 ans un IMC inférieur ou égal à 21 est un signe de dénutrition.

    Cependant certaines personnes ont des IMC qui ont toujours été inférieurs à ces valeurs sans être dénutries (personnes maigres constitutionnellement).

  • Perte de poids3

    Une dénutrition est évoquée lorsque la perte de poids est rapide, récente, involontaire et significative :

    • Supérieure à 5% du poids en 1 mois
    • Supérieure à 10% du poids en 6 mois

    Il est donc très important de suivre régulièrement son poids (une fois par mois pour une personne âgée) et d’identifier toute perte de poids non désirée.

    Si des signes évoquant une dénutrition ou un risque de dénutrition sont identifiés, consultez votre médecin traitant.

    1 Melchior JC and Thuillier F. In Traité de Nutrition Artificielle de l’Adulte, 2001, 2nd édition. Ed. Springer

    2 IMC : Indice Masse Corporelle

    P=poids T=taille

    3 Guide Nutrition des personnes âgées des Entreprises de la Nutrition clinique